Logo

Où nous trouver?

  • Mardi : Sautron : Marché des Terroirs  / 16H30-19H30
  • Mercredi : Port-Saint-Père : Place des Champs de Foire / 16H-19h30
  • Vendredi : Couëron : Océan Maraichage / 15H-19H
  • Samedi : Couëron : Parking école Jean Zay / 8H30-13H30
  • Dimanche : Couëron : Parking face à Carrefour Market / 8H30-13H30

From'nons nous en Normandie

Partons de la côte chers From’Fans, si impressionnante … Par ses falaises calcaires, ses jolis ports de plaisance et par son Histoire bien sûr ! On ne va pas sur ces plages comme sur les autres, je trouve ça très émouvant !

Eloignez vous un peu maintenant, vous êtes là en gourmands de fromages, c’est un peu plus dans les terres que cela se passe …

Le paysage normand est surtout caractérisé par des bocages … ces champs cultivés et prés enclos par des levées de terre ou talus portant des haies et taillis, et des alignements plus ou moins continus d’arbres et arbustes sauvages ou fruitiers. On se from’ène au cœur d’un patchwork de nuances de vert ! Super joli et idéal pour l’élevage bovin laitier !

De nombreux villages vous invitent à la découverte, à la dégustation … Il en est 4 notamment, berceaux des AOP de Normandie… 3 se situent dans le pays d’Auge : Pont-l’Evêque, Livarot et Celui de Camembert, plus au sud. Vous trouverez le dernier en plein cœur de la Boutonnière du Pays de Bray, une partie plus vallonnée.

Les animaux

Vous ne pouvez pas la louper … La belle Normande … Ne vous méprenez pas, je parle de la vache bien sûr! Celle qui fourni le lait des 4 AOP de la région … Et de plein d’autres fromages !

Vous êtes ici, en Normandie, dans son berceau, là où elle fait partie du patrimoine. Elle est née ici, au XIXème siècle, du croisement progressif de 3 races normandes – la Cotentine, l’Augeronne et la Cauchoise. Aux petits soins de nombreux éleveurs, elle produit un lait très riche, idéal pour la fabrication de fromage. Jolie quelque soit sa robe (caille – blanche avec des petites taches colorées / blonde – une grande tache rouge et un ventre blanc ou bringée – une grande tache plus ou moins noire et un ventre blanc), elle est aussi très docile et n’a pas difficulté à vêler.

Toutes ces qualité ont séduit d’autres régions de l’ouest de la France (les petits frais de Julien Frémont en Bretagne que vous trouvez à From’nons Nous par exemple sont fabriqués grâce au lait de cette race) et d’autres pays ! Elle est entre autre bien implantée en Amérique du Sud.

Deux autres photos d’animaux là-haut … La très jolie Jersiaise, cette race anglo-normande au lait très riche, idéal pour la fabrication de fromage. Contrairement  à la Normande, ses lunettes ne sont pas foncées mais claires … et sa robe fauve.

J’ai bien envie de finir en citant une chèvre … celle des Fossés. Une jolie race rustique aux robes variées et aux poils mi-longs à long. Il a fallu que des passionnés agissent pour éviter sa disparition ! Merci à eux !

Les fromages

Un fromage vous vient tout de suite à l’esprit, n’est ce pas ?! Le fameux Camembert de Normandie !

Pour la petite histoire, sachez que l’on attribue la recette du Camembert à une fermière du cru, Marie Harel, qui, en 1791, aurait mis au point le fameux fromage sur les conseils avisés d’un prêtre réfractaire originaire de Brie. Réfractaire ?? Oui, réfractaire au régime de la Terreur mené par Robespierre … Merci pour vos conseils monsieur et merci Marie d’avoir su les écouter … Grâce à vous, ce délicieux fromage à croûte fleurie est une institution et s’exporte dans le monde entier !

Trois autres fromages AOP dans cette belle région ; à nouveau des fromages qui portent le nom de leur village d’origine – on dit qu’ils sont éponymes.

Le Neufchâtel pour d’abord, pour rester dans les croûtes fleuries. Il cache bien son jeu … Tout blanc, en forme de cœur, très doux d’apparence donc mais ce sont des arômes puissants qui s’installent en le dégustant. Il se dit que l’on doit sa forme de cœur aux jeunes Normandes qui, ne parlant pas anglais, ont trouvé ce moyen pour exprimer leur attirance pour les soldats anglais pendant la Guerre de Cent ans. Ah le fromage ! C’est même un moyen de communication !

Les deux autres AOP nous font changer de famille de fromage, des croûtes lavées cette fois. Une famille surprenante, tout comme le Neufchâtel, mais de façon inversée ! Comment ça ? Et bien, ils ont une odeur très puissante, de celle qui vous oblige à les mettre dans une boite à part dans le frigo vous voyez ? Et pourtant, au goût, ils sont plutôt doux. C’est le cas du Pont-l’Evêque et du Livarot (enfin, lorsqu’il est peu affiné le colonel, parce qu’après …).

Une anecdote pour finir : Le Livarot, le plus ancien des fromages normands est aussi appelé Colonel. Ce surnom est inspiré des 5 laiches dont il est cerclé.

Outre ces AOP, il existe des dizaines de fromages en Normandie, faites des pauses dans les fermes lors de vos From’Nades … Découvertes, rencontres et dégustations au programme !

Découvrez les produits de la boutique pour la région Normandie